Peut-on devenir prof de FLE sans diplôme ? Témoignage de Justine, 25 ans.

Dernière mise à jour : 1 avr.

Justine enseigne le français en visioconférence. Elle mène une vie de nomade numérique. Voici son retour d’expérience.




  • Bonjour Justine , pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour ! Alors moi, c’est Justine et je suis française. J’ai fait des études de psychologie sociale, et j’ai aussi beaucoup travaillé avec des enfants dans des colonies de vacances et des agences de soutien scolaire. J’ai toujours adoré le français et la littérature française.


Arrivée à la fin de mon master, une nouvelle est arrivée et a été décisive : mon conjoint partait travailler aux Etats-Unis. J’ai laissé mon projet de thèse de côté, et je l’ai suivi là-bas. Nous avons passé un an dans le Michigan. Mon visa ne m’autorisait pas à travailler, mais j’ai fait beaucoup de bénévolat : je me suis beaucoup impliquée auprès d’une communauté internationale, et c’est comme ça que j’ai commencé à enseigner le français. En tant que bénévole, j’ai donné des cours de français et de psychologie, fait du tutorat individuel, donné des conférences, je suis intervenue dans des écoles pour présenter la culture française... Cette année était géniale, je me suis découvert une passion pour l’international et les échanges avec des personnes venues du monde entier. Nous étions censés rester aux Etats-Unis au moins deux ans, mais la pandémie est arrivée entre temps, et le contrat de mon mari à l’université n’a pas été renouvelé ; nous avons dû partir. Il a trouvé un autre contrat, de deux ans, à l’université de Varsovie, en Pologne. Nous sommes alors partis nous installer à Varsovie, où nous vivons encore, et c’est ici que j’ai commencé mon activité de professeure en ligne indépendante.



  • Quelles sont les raisons qui vous ont fait adopter ce travail ?

La principale raison est que j’arrivais dans un pays où je ne parlais pas la langue, il allait être très compliqué de trouver du travail sur place. Travailler en ligne semblait être une bonne solution. J’avais beaucoup aimé enseigner le français aux Etats-Unis et rencontrer des personnes venues d’horizons différents : j’ai décidé de continuer. J’ai découvert les applications qui permettent d’enseigner le français en ligne sans diplôme requis, et je me suis lancée. Ce mode de vie me convient : être indépendante, choisir ses propres horaires, aménager son emploi du temps ... Je suis heureuse de pouvoir accompagner des personnes originaires de partout dans l’apprentissage du français.


  • Comment savoir comment enseigner sans diplôme ?

L’utilisation de ressources a été compliquée pour moi. Lorsque j’ai commencé, il m’arrivait de passer quatre heures à préparer un cours d’une heure ! Ce n’est certainement pas rentable ... J’ai acheté quelques livres, et aussi créé beaucoup de documents moi-même. J’ai également découvert des sites très utiles de matériel dédié aux professeurs particuliers, comme EspaceProffle.com : on y trouve plein de ressources très variées et de qualité, cela permet vraiment de gagner beaucoup de temps ! Les fiches pédagogiques sur EspaceProfFLE sont dotées d'un commentaire très détaillé, afin qu'on sache exactement comment procéder. Surtout leur "Axe des activités" est parfait pour les profs débutants qui n'ont pas encore trop d’expérience. J’utilise aussi des sites comme Wordwall, qui permettent de créer des jeux interactifs en ligne pour les élèves. Aujourd’hui, j’ai un panel de ressources assez large pour enseigner.


Pour être honnête, au départ, enseigner sans diplôme m’a fait un peu peur. Je craignais de ne pas être assez compétente, j’ai hésité à suivre une formation en ligne avant de me lancer... Mais je trouve que même si la théorie est très importante, la pratique compte beaucoup. Il faut aussi développer un savoir-être primordial : être patient, rigoureux, réussir à bien expliquer, avec pédagogie ... Mes études et mes différentes expériences me servent bien sur ce plan-là. Bien sûr, j’ai dû me replonger dans toutes les règles de grammaire et de conjugaison : lorsqu'on parle une langue, parfois, la façon de tourner une phrase nous paraît tellement évidente qu’on ne saurait pas comment l’expliquer ! Finalement, sans diplôme, je pense qu’il est important de se renseigner sur les compétences humaines et l’énergie que demande l’enseignement, si on va aimer ça. On peut apprendre la théorie par soi-même, et pour devenir enseignant, pas de secret : il faut enseigner !




  • Où trouvez-vous les clients ?

Je trouve principalement mes clients sur l’application Preply. C’est un bon moyen de commencer à trouver des élèves, et d’améliorer sa visibilité. Maintenant, j’en ai aussi grâce au bouche à oreille. Un client satisfait en ramène 2-3 d'autres ! Vous imaginez ma joie et ma satisfaction quand quelqu'un me recommande à un ami ou me confie ses enfants ... De plus, l’avantage ici est que, sans la plateforme, il n’y a pas de commission prélevée sur mon salaire.

  • Quels conseils donneriez-vous à une personne qui serait tentée par ce job ?

Beaucoup de professeurs de FLE en ligne donnent ce conseil, auquel j’adhère complètement : il faut bien se demander quelles compétences va demander l’enseignement, et si cela va nous plaire. Si un élève ne parvient pas à comprendre l’accord du participe passé, qu’allez-vous mettre en place pour qu’il comprenne, même si cela prend du temps ? Aussi, êtes-vous prêt à être indépendant, travailler chez vous, chercher des élèves, faire beaucoup de visio et ne pas avoir un revenu fixe qui tombe chaque mois ? C’est important de se poser les bonnes questions avant de se lancer. Et bien sûr, je dirais qu’il faut bien garder à l’esprit que chaque élève et chaque cours est unique, si vous décidez de vous lancer, vous allez vivre de nombreuses aventures et acquérir une super expérience !


  • Merci Justine pour ton précieux témoignage et bonne continuation !

Et vous? Quelle est votre histoire ? Ecrivez-nous sur : info@espaceprofle.com

A la recherche d'un prof de français ? Contactez Justine.

198 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout