Pédagogie traditionnelle ou alternative ? Quel choix avons-nous ?

Pouvons-nous imaginer une école sans professeurs, sans notes et sans devoirs ? Avez-vous entendu parler de l'éducation démocratique ? Ou d'une école où les enfants passent 80% de leur temps dans dehors ? Voici quelques grands mouvements de pédagogie alternative.



La recherche contemporaine confirme que le système éducatif traditionnel est souvent peu propice aux processus d’apprentissage naturels et à un développement sain et créatif. L’école n’enseigne pas toujours les qualités et compétences importantes pour la vie, et ne prépare donc pas au mieux l’individu à évoluer librement et courageusement dans le monde moderne. Par conséquent, les pays développés ont commencé à chercher des solutions et des mécanismes nouveaux pour une réforme plus complexe de l’éducation.

La pédagogie alternative consiste à préparer un jeune à une vie indépendante, et pas seulement à obtenir des résultats élevés aux tests. Elle est orientée vers la coopération, le soutien de l’élève dans la construction de l’estime de soi, l’acquisition de compétences utiles à l’âge adulte, le développement de ses forces, de ses passions et de ses intérêts, ainsi que la création des conditions qui lui permettront de déployer ses ailes. L’école alternative est basée sur le dialogue, la tolérance, la démocratie, la responsabilité et la liberté.


Différents types d’écoles alternatives :

  • Écoles Waldorf (Steiner) fondées sur les principes de Rudolf Steiner

  • Écoles démocratiques poursuivant la tradition de la Summerhill School britannique et de la Sudbury Valley School américaine

  • Écoles Montessori basées sur la méthode de Maria Montessori

  • éducation à domicile

  • écoles forestières

  • unschooling.

Écoles Waldorf (Steiner)

L’une des formes alternatives d’éducation les plus intéressantes est l’école Waldorf, qui a été créée par le philosophe, anthropologue et pédagogue autrichien Rudolf Steiner au tournant des XIXe et XXe siècles. L’objectif des écoles Steiner est d’éduquer à la liberté, d’impliquer l’intellect, les sentiments et la volonté de l’enfant dans le processus d’apprentissage et de suivre les besoins de l’enfant. Les écoles Waldorf mettent l’accent sur le développement de l’imagination, de la créativité et de la curiosité des élèves. C’est pourquoi les enfants consacrent beaucoup de temps aux travaux manuels - peinture, dessin, sculpture, couture, menuiserie ou jardinage.



Écoles démocratiques

Cette école alternative part du principe que les enseignants et les élèves sont égaux et que chacun d’entre eux a donc une seule voix à utiliser pour discuter des questions d’actualité ou des solutions possibles aux conflits. Les enfants, avec les enseignants, créent leurs propres règles, ce qui les rend plus enclins à les suivre. L’enseignant n’impose pas son point de vue.


Écoles Montessori

Les écoles Montessori sont basées sur la méthode de Maria Montessori. Leur objectif est de faire découvrir le monde à l’enfant par tous les sens. Une école alternative Montessori permet aux enfants de décider eux-mêmes où, quand et quoi faire. Les établissements Montessori s’éloignent du système de punitions et de récompenses, des devoirs, des manuels, des notations et de la compétition. Les salles de classe sont équipées de vrais appareils, par exemple une cuisinière ou un réfrigérateur, et de vrais outils pour la menuiserie et le jardinage.


Enseignement à domicile

L’enseignement à domicile est une méthode d’éducation alternative selon laquelle les parents, les tuteurs ou d’autres personnes (par exemple, des tuteurs) assument le rôle d’enseignants. Les enfants peuvent apprendre à tout moment de la journée et en dehors de la maison, par exemple dans un théâtre, un musée, un parc ou une forêt. Regardez la vidéo sur une école démocratique.


Écoles forestières

Les écoles forestières ont été créées en Scandinavie dans les années 1950 et 1960. Ils sont axés sur le contact avec la nature, le respect et l’amour de la nature, l’endurcissement du corps et de l’esprit, le développement moteur et les expériences sensorielles. Les élèves passent plus de 80 % de leur temps à l’extérieur, une école, un pavillon, un tipi ou une maison en argile leur servant d’abri. Ils jouent avec ce qu’ils trouvent ou fabriquent eux-mêmes. Ils sont libérés de la pression, des notes, des sonneries et de l’immobilisation sur les bancs de l’école.

Vidéo


Unschooling

Le Unschooling est une forme d’éducation à domicile qui se base sur les intérêts et les besoins de l’élève. Ce terme a été inventé dans les années 1970 par John Holt, un enseignant, conférencier, écrivain et promoteur américain de l’enseignement à domicile. Le Unschooling n’a pas de programme ou de schéma, il ne peut donc pas être clairement défini. Dans ce système, ce sont les enfants qui décident de ce qu’ils veulent apprendre.

Les partisans de l’éducation alternative critiquent beaucoup d’aspects du système scolaire formel. Les différences entre eux sont visibles au niveau de l’organisation et des méthodes, du programme d’études ou de l’aménagement de l’environnement. Toutefois, il convient de rappeler que toutes les écoles traditionnelles ne sont pas identiques. Certaines écoles «systémiques» font un excellent travail de préparation de leurs élèves au monde des adultes.


Et vous ?

  • Que pensez-vous du concept de l’éducation alternative ?

  • Quels sont les doutes que ce concept éveille chez vous ?

  • Aimeriez-vous fréquenter une telle école ?

  • Quels sont vos souvenirs de l’école maternelle et primaire ?


Vous êtes professeur de FLE ? Voici la fiche pédagogique Pédagogie alternative - Fiche FLE B1-B2


35 vues0 commentaire